Alexithymie: jai un trouble émotionnel et je viens de l'apprendre - Frédéric Belley

Alexithymie: jai un trouble émotionnel et je viens de l’apprendre

Trouble émotionnel

Cette semaine, j’ai fait une découverte majeure sur moi-même. Le pire, c’est que nous sommes selon les études près de 15 % de la population à souffrir en silence de ce mal et à être dans cet état. J’ai un trouble émotionnel qui me pourrit la vie depuis mon enfance. L’alexithymie. Whouhaou !

Dans mon cas, le paradoxe est très intéressant. Je suis attiré par tout ce qui touche les relations interpersonnelles, la communication, les différents facteurs de stress, etc., et malgré cela, je suis incapable de communiquer de manière satisfaisante avec mon entourage. Normalement, je devrais plutôt chercher à m’éloigner de tous ses sujets.

C'est gratuit

Le petit guide de la communication efficace est le meilleur chemin entre toi et les autres.  C'est l'essentiel de tout ce qu'il faut savoir pour devenir un communicateur efficace.

Alexithymie

Dans ma recherche, j’ai découvert qu’il y a plusieurs causes et conséquences sur les individus. Sur le site https://psychotherapie.ooreka.fr/astuce/voir/573675/alexithymie, on dit que c’est une incapacité à exprimer ses émotions. Les hommes seraient les plus touchés. Quelle surprise !

Voici les quatre composantes identifiées sur ce site :

  • Une incapacité à reconnaître, identifier et exprimer verbalement ses propres émotions.
  • Une vie imaginaire très limitée, notamment l’aptitude à la rêverie diurne.
  • Une tendance à recourir à l’action pour éviter ou résoudre les conflits.
  • Une description verbale pauvre, stéréotypée, répétitive et basée uniquement sur des faits ainsi qu’une incapacité à décrire les situations abstraites ou fantasmées.

Résultat de mon test

Alexithymie

Alexithymie

Un test a été développé pour permettre d’identifier si vous faites partie de ces gens qui ont l’impression d’être dans un monde un peu irréel. Comme tout le monde, je suis attiré par ce genre de test. Je ne suis certainement pas le seul qui veut vérifier s’il est normal.

J’ai été complètement étonné des résultats. Je pense que je n’en reviens pas encore. Il y avait certaines phrases qui semblaient tout droit sorties de la bouche de mon entourage.

Quelque exemples

Voici quelques exemples de phrases qui proviennent du test qui s’appelle TAS-20 sur le site : http://www.alexithymia.us/test-alex.html

  • Les gens me disent que je n’écoute pas leurs sentiments correctement, alors qu’en fait je fais tout mon possible pour comprendre ce qu’ils disent
  • Les amis ont indiqué, d’une manière ou d’une autre, que je suis plus dans ma tête que dans mon cœur.
  • Je n’aime pas les suppositions constantes des gens que je devrais comprendre ou deviner leurs besoins… c’est comme s’ils voulaient que je lise dans leurs pensées !

C’est pas la joie

La dernière c’est ma préférée. Je ne sais pas combien de fois dans ma vie je l’ai entendue. Bref, en répondant le plus honnêtement possible à ce questionnaire, j’ai obtenu 164 points sur 185. Cela veut dire que j’ai des traits alexithymiques élevés.

Bon, vous allez me dire que ce n’est qu’un test parmi d’autres dans Internet. Pourtant les études sur ce sujet sont tout à fait sérieuses. 

J’ai personnellement trouvé que 15 % de la population était un pourcentage élevé. En me penchant sur les causes possibles, j’ai tout de suite fait beaucoup de liens avec des événements importants comme la mort de mon père lorsque j’avais 11 ans. 

Ce sont les réactions de l’entourage par la suite qui ont laissé pour ma part des traces permanentes que je ne soupçonnais pas jusqu’à maintenant. J’ai construit un mur entre moi et les autres (Another Brick in the Wall). 

Les causes possibles

Les personnes ont tendance à être dépendantes ou à s’isoler des autres. Les événements marquants de la vie sont aussi responsables de cet état. Les relations inadéquates avec les parents pendant l’enfance, les familles autoritaires, une séparation peuvent aussi être responsables de l’apparition de traits alexithymiques.

La littérature sur le sujet identifie plusieurs causes possibles :

• Anxiété

• Attaque de panique

• Autisme

• Dépression majeure

• Trouble de la personnalité limite

• Trouble de la personnalité narcissique

• Le syndrome de stress post-traumatique

• Schizophrénie

• Le syndrome d’Asperger

C’est sans doute la raison qui explique que près de 15 % de la population manifeste des traits plus ou moins élevés selon les individus. 

Les conséquences possibles

  • Conséquences psychologiques

 

Il est important ici de distinguer les cas qui touchent les troubles du spectre de l’autisme (TSA), la schizophrénie, etc., et les troubles qui se manifestent en réponse à un événement marquant de la vie. 

Ce qu’il faut savoir c’est que les personnes qui ont ces traits ne s’en rendent pas toujours compte. Elles croient être normales. Certains ont développé une grande dépendance affective et cela les rend incapables de vivre une vie normale. Les autres s’isolent dans leur tête et communiquent difficilement leurs émotions et leurs humeurs.

  • Conséquences physiques

 

Il apparaît évident que les conséquences physiques sont très difficiles à observer pour le commun des mortels. Il y a d’autres causes qui ont les mêmes conséquences.

Voici quelques troubles psychosomatiques physiques que vous pouvez observer :

  • Affections gastro-intestinales
  • Hypertension
  • Dysfonctionnement sexuel

Conclusion

J’ai fait passer le test à mon entourage et les résultats étaient complètement hallucinants. Les personnes proches de moi sont totalement à l’opposé avec des résultats bien en bas de cent points. 

Vous pouvez facilement imaginer les situations explosives que cela crée parfois. Il y a quand même des choses positives qui sont ressorties de la découverte de ce trouble émotionnel. Mes proches comprennent maintenant que le fait de ne pas exprimer mes émotions est le résultat, après analyse, d’un choc post-traumatique. 

Il peut être difficile d’identifier les symptômes. Dans la société actuelle qui est très individualiste, rencontrer quelqu’un qui laisse paraître des traits alexithymiques est très facile à trouver. Il faut cependant faire attention de ne pas confondre l’alexithymie avec la réalité nouvelle de la vie en société. 

Une prise de conscience

Je ne pense pas que c’est à l’entourage d’un individu de poser un diagnostic. Dans cet article, je ne parle que de traits qui m’ont permis de faire une prise de conscience par rapport à des comportements que j’ai depuis plusieurs années. C’est souvent dans mes relations avec les autres où j’ai pu observer mon malaise.

Pour conclure, il faut juste se rappeler que l’alexithymie est une difficulté à exprimer ses émotions. Être conscient de ce phénomène ne peut qu’améliorer vos relations interpersonnelles.

Leave a Reply 2 comments

S.Gilbert - avril 30, 2018 Reply

Test Results: 72 Points
Pas de problème avec ça j’imagine.
😉

    Frédéric Belley - mai 9, 2018 Reply

    Je pense bien que tu es du bon bord

Leave a Reply: